Nous sommes actuellement le 18 Oct 2019, 14:02

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Fréquence des casques, épées et armures
Nouveau messagePublié: 18 Avr 2012, 21:17 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 11:55
Messages: 4297
Localisation: Brest - pagus Legionensis - Civitas Ossismi - Letavia
Au risque de lancer une tegula dans la mare j'avais envie de lancer une discussion quand à la fréquence des épées, casques et armures, plus particulièrement pour l'époque qui s'étale du Ve siècle jusqu'à la période carolingienne. Cette réflexion me vient suite à la lecture du bouquin de Paul Mortimer des Wulfheodenas qui porte sur le guerrier anglo-saxon et scandinave des VI-VIIe siècles (voir ici : viewtopic.php?f=35&t=2090 ).

Beaucoup de spécialistes de la période mettent en avant le caractère rare de ces pièces d'équipement, réservées aux riches et peu retrouvées en contexte funéraire, et une éventuelle dimension culturelle chez les Germains pas forcément enclins à combattre en armure.
Pour l'inhumation accompagnée on peut bien évidement mettre en avant le fait que les objets inhumés avec un personnage donné ne sont pas forcément représentatifs de ce qu'il possédait de son vivant mais sont liés à une dimension rituelle et une signification particulière qui nous échappent en bonne partie.

Voilà quelques arguments que Paul Mortimer développent dans son livre, cités de mémoire, je compléterai ou corrigerai si besoin mais ça m'intéresse d'avoir votre avis là dessus.

Concernant les casques :
- en contexte funéraire on retrouve pour l'essentiel les casques très ornementés (type Vendel ou Sutton Hoo) et c'est peut être ce caractère qui fait toute la dimension rituelle, avec des exemples où seuls les appliques des casques accompagnent le défunt
- certains casques ont pu être passés de main en main avec plusieurs réparations avant d'être inhumés
- il existe des modèles de casques plus simples sans décoration qui auraient été largement plus abordables (les différents types de cervelières par exemple) pour les guerriers ne souhaitant pas se passer d'une telle protection au combat.

Concernant les épées :
- on a une trouvaille majeure récente pour le VIIe siècle, le trésor du Staffordshire, avec dans la centaine de pièces de gardes d'épées richement ornementées (or et grenats), ce qui laisse songeur quand à la fréquence potentielle d'épées de moindre qualité
- une épée peut être un don du chef qui à la mort d'un guerrier, va la réclamer pour la passer à un autre de ses hommes, ou la possession commune d'une famille et passer plus facilement d'une génération à l'autre qu'une arme comme une lance (très fréquente en contexte funéraire et semblant presque indiquer le caractère d'homme libre chez les Anglo-saxons). Un exemple, le pommeau en bois de Cumberland qui date du Ve siècle avec des appliques du VIIe siècle.

Concernant les armures - en l'occurrence la maille :
- le caractère très rare en fouille n'est pas forcément un argument recevable dans la mesure où la maille ne se retrouve pas forcément très fréquemment en fouille pour des périodes où elle est plus fréquente
- la maille est figurée par contre de manière très fréquente sur les représentations de guerriers (en vrac : Frank's Casket, les pressblechs des casques de Vendel, Valsgarde et Sutton Hoo) et mentionnée souvent dans les textes du Haut Moyen Age (Beowulf, le Gododdin, l'Histoire des Francs...), y compris dans les codes de lois des différents peuples d'Europe de l'Ouest où en posséder une peut être obligatoire pour le service militaire
- la fabrication d'une lorica est un processus très long mais qui a pu être réalisé en série dans des ateliers dédiés avec chaque ouvrier s'occupant d'une partie précise de la fabrication comme à d'autres périodes
- une armure de mailles entretenue peut sans problème traverser le temps, faire partie d'un héritage et être facilement réparée
- la quantité énorme d'armures de mailles romaines n'a pas du disparaître du jour au lendemain.

J'attends vos réflexions o'

_________________
"O niurt Ambrois ri Frangc ocus Brethan Letha."
"Par la force d'Ambrosius roi des Francs et des Bretons d'Armorique."
Morcant map Conmail


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Fréquence des casques, épées et armures
Nouveau messagePublié: 18 Avr 2012, 22:39 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 14:27
Messages: 483
Localisation: Choloy-Menillot
En voilà une belle réflexion, aller je me lance pour les germains, bon il s’agit de mes idées après.

Il est vrai que le matériel est quand même largement sporadique au V ème siècle, plus que sur les autres périodes ou certains sites largement occupés par les germains, des sites comme ceux de Vimose ou Nydam notamment.
Pour les épées, il est vrai que l'on retrouve majoritairement des modèles riches, Pouan, Blucina, Apahida, Childéric et j'en passe. Pourquoi ne retrouve-t-on que peu d'épées de moindres importances. Voici une série d'idée à moi bien évidemment en partant des tombes que l'on refait et des diverses lectures que j'ai pu faire :

La première, est la constituante même des sols qui littéralement à bouffer le matériel ferreux, la tombe de Gutlingen par exemple ne dispose plus de son fer de lance et d'autres éléments métalliques, l'épée a été conserve grâce au fourreau qui a minéralisé autour de la lame. La tombe de Blucina ne dispose plus de matériel ferreux non plus, seul les pièces en or ont été conservés et quelques bribes de ses lames. Des épées de moins bonnes compositions ou les personnes ayant été enterres dans des sols très acides, mêlés à nos pluies acides actuels ont pu fortement dégradés ses pièces jusqu'à les faire disparaitre totalement.

La deuxième explication et peut être plus financière, chez les germains et de nombreuses populations de l'époque, ses équipements devaient être très onéreux. Il est fort probable que le matériel a pu se transmettre avec le temps, ou tout être simplement transformé.

Le premier est l'utilisation des épées romaines que l'on a retrouvées dans des fosses du Danemark, un grand nombre de ces pièces sont sorties des Fabricae romaines et on reçut des modifications germaniques. Il est possible que des épées du V ème siècle ait été légué a leurs descendants et transformer par la suite. Ce qui est expliquerait en partie que l'on retrouve quand même beaucoup plus de lame au cours du premier quart ou milieu VI ème siècle qu'au V ème siècle. Les nobles n'ayant pas ce problème, car soit le matériel avec lequel ils ont été inhumé est le leur, soit il s'agit de matériel d'apparat fabriquer en prévisions de l'inhumation. Enfin, avec la chute de l'empire il est possible que la source se soit tarie. Les Fabricae sont une constituante importante de ses fabrications, il est possible qu'une bonne partie ne fut pas récupérée ou laisser à l'abandon, avec un retour à des sites de fabrications de moindre importance.

La deuxième grosse constituante et la situation politique elle-même à la fin du V ème siècle. En effet, chez les germains le matériel est personnel et beaucoup de pièces ont pu être récupéré lors de pillages et sur le champs de bataille. Après la fin d'Attila, on peut admettre qu'une certaine période de paix s'installe, du moins avec moins de raides de pillages et d'instabilité. A partir du VI ème siècle, des propriétaires terriens s'installent et s'enrichissent et une nouvelle classe émerge, du coup, le besoin d'être équipée et prêt pour la guerre pour une grande part de la population masculine se fait moins ressentir, il est possible que ceci est pu influer, du moins pour les germains occidentaux. Je ne m'y connais pas assez pour traiter de la Grande Bretagne et notamment de la période liée à Vendel.


Pour les armatura il s’agit de problèmes plus ou moins lié. Je pense fondamentalement que les cottes de mailles étaient transmises de générations en générations. Bien entretenu et réparer, il est fort possible que celle-ci aient pu durer sur plusieurs générations.

L’autre explication et lie à la guerre chez les germains. En effet, il s’agit de duellistes, les germains étaient entrainé au combat au duel, ce qui peut expliquer pourquoi ils excellent au combat en escarmouche et lors d’embuscade et beaucoup moins en combat en ligne sur un grand champ de bataille. De ce fait il est n’est pas impensable qu’une part d’entre eux fut mal ou peu équipé, bien que je pense que les Antrustion, qui compose les gardes rapproches des nobles devaient lourdement équipées.

Pour les casques, là aussi, ils sont peu mentionnes et peut retrouver, il est fort à parier que les germains n’utilisaient que peu de casques et qu’une bonne partie de ceux utiliser devaient être des récupérations, ou des modèles fait sur mesures ou offert pour les plus riches.

Voilà quelques idées de travail.

_________________
http://ordalies.asso.free.fr/ _ http://dartkaci.free.fr/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Fréquence des casques, épées et armures
Nouveau messagePublié: 19 Avr 2012, 21:37 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 11:55
Messages: 4297
Localisation: Brest - pagus Legionensis - Civitas Ossismi - Letavia
Les arguments se recoupent en partie o'

Je reviens juste sur un point pour aujourd'hui (j'aurais peut être un peu plus de temps pour développer ce weekend) :
Citer:
La deuxième grosse constituante et la situation politique elle-même à la fin du V ème siècle. En effet, chez les germains le matériel est personnel et beaucoup de pièces ont pu être récupéré lors de pillages et sur le champs de bataille. Après la fin d'Attila, on peut admettre qu'une certaine période de paix s'installe, du moins avec moins de raides de pillages et d'instabilité. A partir du VI ème siècle, des propriétaires terriens s'installent et s'enrichissent et une nouvelle classe émerge, du coup, le besoin d'être équipée et prêt pour la guerre pour une grande part de la population masculine se fait moins ressentir, il est possible que ceci est pu influer, du moins pour les germains occidentaux. Je ne m'y connais pas assez pour traiter de la Grande Bretagne et notamment de la période liée à Vendel.


Pour le continent, on a tout de même la grosse offensive des Wisigoths qui s'emparent de l'Auvergne et s'arrêteront qu'à la Loire entre 450 et 475 ; puis un peu plus tard les guerres que va mener contre Clovis contre tous ses voisins ; ses fils n'étant eux-même guère pacifiques avec un VIe siècle fortement marqué par les guerres entre les rois mérovingiens d'après ce que raconte ce bon vieux Grég...
C'est vrai que les élites fonctionnent sur un mode quelque peu différent et en lien avec l'aristocratie gallo-romaine. D'où des populations potentiellement moins constamment sur le pied de guerre, mais qui dit enrichissement dit aussi possibilité d'entretenir plus d'artisans, d'équiper mieux davantage de guerriers de métier (plutôt que d'hommes libres combattants).

Chez les Anglo-saxons le phénomène est décalé avec leur Adventus qui ne débute vraiment que dans la seconde moitié du Ve siècle, et des royaumes qui n'apparaissent qu'au cours du VIe siècle avec un état de guerre latente et constante qui va persister tout au long des VI-VIIe siècles que ce soit entre royaumes germaniques ou avec les Bretons, les Scots et les Pictes.

_________________
"O niurt Ambrois ri Frangc ocus Brethan Letha."
"Par la force d'Ambrosius roi des Francs et des Bretons d'Armorique."
Morcant map Conmail


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr
Thème 3myl_sable réalisé par SGo