Nous sommes actuellement le 14 Juil 2020, 06:36

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 01 Déc 2008, 21:59 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Pour terminer avec l'arc de Constantin, voici les Bas-relief des bases des colonnes qui encadrent l'arc. Ce sont des représentations de signiferi, les portes-eneignent des légions accompagnés de la Victoire et de légionnaires escortant des prisonniers. Ces portes-enseignes sont entièrement cuirassés dans un style classique. Casques-Pseudo-Attiques à cimier et panaches, cuirasses musclées et ptèruges. Le ceinturon est passé par dessus la cuirasse, et ces personnages portent des braies moulante et des tuniques manches longues. A bien y regarder peut-être peut-on remarquer des ptèruges d'épaules montées sur des petites épaulettes, originalité qui se diffuse beaucoup à partir du IVe siècle. Rien de particulièrement marquant si ce n'est sur l'un des bouclier un épisème typiquement tardif et donc contemporain du IVe siècle. Une figuration précise et rarissime dans les sources.

En effet, si les épisèmes des boucliers de l'Empire Romain de cette époque nous sont très bien connus, on le doit aux multiples copies de la Notitia Dignitatum qui répertorie les commandements et les unités militaires des IVe et Ve siècles.

http://www.ne.jp/asahi/luke/ueda-sarson ... terns.html

Mais ces copies sont médiévales et plus ou moins shématiques. Avec l'arc de Constantin, l'épisème est d'époque. Il se caractérise par deux dragons affrontés, thème commun des décorations de boucliers pour des unités souvent auxiliaires. La finesse du détail est bien loin des traits grossiers de certains exmplaires de la Notitia. Une Victoire y est encore visible montée sur une Orbe. Malheureusement, ce design ne permet pas une identification, car l'épisème ne correspond à aucune unité enregistrée.

-Vue d'ensemble.

Image

-Les soldats qui gardent un prisonnier (avec la Victoire...)

Image

-Les portes-enseignes.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 01 Déc 2008, 22:03 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
-Gros plan sur l'épisème du bouclier, représentation très rare:

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 13 Déc 2008, 19:14 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Nous faisons cette fois un petit bond dans le temps pour revenir au milieu du IIIe siècle où commence à émerger les "canons" qui seront ceux des équipements et de l'apparence des armées romaines de l'Antiquité tardive (notons toutefois que certains équipements qu'assimilleront les romains sont bien avant le IIIe siècle, déjà connus de leurs ennemis et de leurs alliés...). Une des oeuvres majeures qui nous permettent de suivre cette évolution est sans conteste les fresques de la synagogue de Doura Europos.

Je me permets de reprendre ici la présentation de la synagogue de Doura Europos de l'article du site de Wikipédia qui, une fois n'et pas coutûme, est particulièrement bien fait:

"La synagogue de Doura Europos est un édifice de culte juif situé dans la ville hellénistique et romaine de Doura Europos dans la province de Syrie. C'est l'un des monuments les plus importants pour l'étude de l'art juif dans l'Antiquité. Succédant à un premier édifice de la seconde moitié du IIe siècle, la synagogue fut reconstruite vers 244-245 et dotée d'un ensemble de fresques figuratives unique à ce jour. La destruction volontaire, mais par chance seulement partielle, de l'édifice lors des travaux de fortification de la ville en prévision d'une attaque sassanide en 256 eut pour résultat la préservation d'une grande partie du décor peint. La destruction de la ville à la fin du siège qui s'ensuivit et la déportation de la population par les Perses mirent fin à l'occupation du site, ce qui explique son état exceptionnel de conservation jusqu'aux premières fouilles archéologiques. Celles-ci intervinrent sous le mandat français entre 1921 et 1933 et virent le dégagement complet des vestiges de la synagogue. Les fresques furent déposées au Musée national de Damas dont elles constituent l'une des pièces maîtresses des collections."

Ces fresques, qui ont pour thème les épisodes les plus marquants de l'ancien testament fourmillent de représentations militaires selon la mode de la seconde moitiée du IIIe siècle.

- Identification des scènes et thèmes du mur ouest de la synagogue.

Image

-Identification des scènes et thèmes des murs nord et sud de la synagogue.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 13 Déc 2008, 19:53 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
La première scène que je vous propose est celle du "suicide des juifs" sous le glaive des idolâtres, normalement représentés sous les traits de l'armée romaine. Nous y voyons donc l'armée rassemblée à coté d'une tente type Papillo où est installé la Menora et semble-t-il deux boucliers dorés. Plutôt que de sacrifier aux dieux paiens, les Juifs préferent se sacrifier. Un soldat, ou un officier romain tente de contraindre les captifs...

Détaillons ces soldats. L'officier d'abord apparait dans un style gréco-romain classique mais qui laisse transparaitre des éléments qui seront propres à l'époque tardive ultérieur. D'abord, un Thorax de bronze ou cuirasse musclée garnie de ptèruges blanches en son bas et aux épaules mais montées sur de petites épaulettes qui dépassent de la cuirasse. Ces épaulettes se diffuseront encore au IVe siècle pour devenir très communes au Ve et VIe siècle. Des essais nous ont montré que ce système permet de distribuer bien mieux les ptèruges sur tout le contour de l'épaule. Sur son buste, une ceinture de grade de couleur blanche. Ceinture de grade elle-même décorée de petits motifs qui se distinguent de l'ensmble. Ce type de ceinture de grade se découvre encore sur les statuaires tétrarchiques des fin IIIe et début IVe siècle enrichies de motifs décoratifs. En guise de protection supplémentaire, l'officier port encore une paire d'ocreae, des jambières (dont la couleur a disparu...) et une tunique à manche longue de couleure bleu.

Les soldats, eux, portent tous des cuirasses d'écailles en bronze ou en fer. La cuirasse et de taille courte et les ptèruges qui prolongent les défenses sont blanches. Au niveau de la taille se porte un ceinturon marqué par deux traits reposant sans doute sur un fascia ventralis, une écharpe d'étoffe se roulant autour de la taille. C'est ce que laisse supposer la couleur jaune qui semble baver au delà du ceinturon.

L'identification des casques pose problème. Ils cumulent des caractéristiques pas très evidentes à reconnaitre, entre casques Pseudo-attiques à visière et autres éléments d'influences pas très lisibles... Ils sont tous surplombés d'un cimier à panache rouge.

Mais les principales caractéristiques mentionnées: cuirasses d'écailles en abondance, épaulettes, fascia et ceinture de grade décorées se retrouvent par la suite dans l'iconographie commune des IVe-VIe siècles.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 13 Déc 2008, 20:04 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
"La bataille d'Eben Ezer et la capture de l'arche". Nous avons ici une scène de bataille entre Hébreux et Palestiniens. Les fanatssins portent tous de longues cuirasses d'écailles s'arrêtant aux genoux à manches longues ou mi-longues. Ce format de cuirasse nous l'avons déjà rencontré à l'époque tétrarchique avec le relief de Chiaramonti. Ils sont équipés de boucliers losangiques qui ne sont pas empruntés aux formes connues des boucliers de l'armée romaine. Leurs armes de poings sont des épées, des spathae et le pantalon que les personnages portent sont des pantalons à la persane et non des braies lâches ou des braies moulantes d'origine germanique. Les figures centrales, certainement les plus importantes de la compositions sont deux cavaliers contophores s'affrontant en duel. Aucun ces soldats ne portent de casques.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 13 Déc 2008, 20:16 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
L'arche d'Alliance est emenée par les Palestiniens! Les porteurs de l'arche sont habillés de tuniques laticlaves romaines et les soldats qui gardent l'arche sont de même type que ceux de la bataille. Les cuirasses d'écailles sont longues et les boucliers bels et bien losangiques et oblongs. Trois soldats se distinguent particulièremnt par leurs coiffes identifiées par les spécialistes comme étant des camails (Bishop et Coulston, Stephenson...). Le port de camails par des soldats romains est confirmé ultérieurement dans un codex de la fin du IVe-début Ve, mais j'avoue avoir du mal à voir ici avec certitude des camails sur la tête de ces soldats. je laisse à tous le soin de se faire sa propre idée.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 13 Déc 2008, 20:26 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Le célébre épisode de la traversée de la Mer rouge par les hébreux en fuite. La première scène nous montre les hébreux quittant en Masse la ville de Thèbe sous la conduite de Moise (le plus grand personnage de la composition à gauche...) qui ouvre la voie. Ne vous étonnez pas de voir les juifs et es Egyptiens rêprésentés et habillés à la romaine, c'est une constante des fresques de Doura Europos. Sur leurs talons, l'armée de Pharaon, équipés à la romaine (nous reviendrons sur la description de cette armée tandis que la capitale égyptienne est encore frappée de la dernière plaie biblique.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 13 Déc 2008, 20:48 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
A gauche, Moise ouvre la mer rouge pour y faire passer son peuple suivi de Pharaon et de sa coure (les personnages en toge...) accompagné de son armée. Vous noterez les Vexillum qui poitent au sommet. L'armée en marche, et non pas en ordre de bataille comme l'imagine l'Historien J.E. Lendon est équipée de grands boucliers Ovales. Les umbos si vous regardez bien sont déjà en cette deuxième moitiée du IIIe siècle des umbos coniques en pointe. Les casques bien qu'inidentifiables apparaissent en Bronze ou en fer (les casques de couleur sombre...) Ce qui colle bien avec la réalité de ce qe pouvait être cette armée. Les cuirasses sont des cottes d'écailles longues et les lances, Hasta sont portées hautes au dessus des têtes des soldats. A droite, Moïse referme les eaux sur Pharaon et sa suite. Nous voyons les hommes se noyer et appeler aux secours...

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 14 Déc 2008, 00:18 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Par la suite, L'Exode et la traversée de la Mer rouge sera un thème réccurent particulièrement apprécié d'un Empire de plus en plus Chrétien. Nous connaissons plusieurs exemplaires de sarcophages chrétiens reproduisants des scènes de la traversée des Hébreux pourchassés par les Egyptiens. Tout ce petit monde étant bien sûr dépeints à la mode romaine... Ces sarcophages dispachés dans le temps et dans l'espace sont tellement similaires les uns par rapport aux autres que l'on pourrait supposer sans grand efforts qu'ils ont été conçu sur la base de modèles ou de cartons uniques.

Nous avons ici un premier sarcophage "paléochrétien" retrouvé en Croatie, exposé au Musée de Split, et daté du début du IVe siècle Ap.-J.C. Les reliefs relatent l'épisode de l'Exode bien connu; La traversée de la mer Rouge par les Hébreux conduit par Moise et pourchassés par Pharaon et son armée...

Tout le traitement de cet épisode s'est fait selon les canons artistiques, les modes, et les référents culurels du IVe siècle. Par exemple, Moise (le grand personnage à l'extrême droite) possède un visage glabre, le cheveu court et est habillé à la romaine. Pharaon sur son char au centre, en tant que grand bad-guy de l'époque, sous les trait d'un Roi des Roi Perse quelquonque. L'armée de Pharaon suit le même traitement sous les aspects d'une armée romaine de la même période.

La représentation est de très bonne facture:

Les casques Pseudo-attiques trahissent leurs "origines tardives" par les oreilles ressortant de l'intérieur des paragnathides, particularité typique des casques archéos retrouvés pour la même période tels les casques de Augst, Berkasovo II et consorts. Un des boucliers oval est frappé d'un épisème très proche de celui de la Ve Macedonica, légion basée en... Egypte (Voir la Notitia Dignitatum) Les fantassins et les cavaliers portent tous des cuirasses d'écailles (lorica squamata) de taille courte avec ptèruges aux cuisses et aux épaules répondant aux conventions d'époque. Enfin nous pouvons même distinguer un cavalier (le petit en bas qui s'écroule...) portant une manica en section de cylindre sur le bras, ce qui ferait de lui un probable cataphractaire.

Le plus étonnant réside pourtant dans un des plus grands personnages du relief. C'est celui, peut-être à cheval, qui lève haut le bras droit. Ce soldat ne porte pas de Squamata. Il ne s'agit pas non plus d'une figuration simplifié de cotte de maille, l'artisan comme nous le voyons, étant suffisamment doué pour différencier nettement les équipements qu'il cisèle.
Cest la seul représentation de ce type que je connais à ce jour pour le IVe siècle. Des petits carrés formant des "lames de métal" avec des points au centre qui ferait furieusement penser à une cuirasse à plaques comme pour l'anneau cigillaire de Childéric par exemple.

Il est difficile de tirer des conclusion sur cette représentation en particulier mais tout le reste des équipements sont en parfait accord avec les armements du IVe siècle, ce qui en fait un document de référence. Ce premier sarcophage connaitra des avatars à travers l'empire avec des détails d'équipements variants selon les copies.

Image

Image

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 14 Déc 2008, 01:16 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
En tous points similaire au sarcophage de Croatie mais malheureusement bien moins conservés, les reliefs du Musée Archéologique de Metz sont originellement issus d'un sarcophage Chrétien du milieu du IVe siècle ayant la caractéristique pour le moins étonnante d'avoir été réemployés au IXe siècle à la confection du sarcophage tout aussi prestigieux et tout aussi impérial de Louis le Pieux, fils de Charlemagne (841). Remarquez qu'aussi bien le thème (La traversée de la mer rouge...) que le style et la réalisation sont identiques au sarcophage croate, d'où la question de l'origine de ces sarcophages.

-A gauche l'épisème du bouclier qui n'est pas sans rappeler différents modèles de la Notitia Dignitatum.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 14 Déc 2008, 01:24 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
-Comme sur le sarcophage des balkans, cavaliers et fantassins portent des cuirassses d'écailles dont on voit ici le dessin.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 14 Déc 2008, 01:30 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
-Comme me le faisait remarquer Ambract/Marcellus quand il a vu les photos, les pliures au niveau du bras du cavalier font penser là encore au port d'une manica en sections de cylindres metalliques.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 14 Déc 2008, 01:32 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
- Gros plan:

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 14 Déc 2008, 01:36 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
-On voit ici avec ce cavalier qui s'abîme dans les eaux une ceinture de grade plus certainement qu'un ceinturon au niveau du buste ainsi que l'épisème de son bouclier.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 14 Déc 2008, 01:41 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
-Ici le Pharaon représenté en Roi Perse. Non, les parties manquantes du sarcopahge ne permettent pas de revoir le cavalier avec sa drôle de cuiarasse en plaques losangiques...

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr
Thème 3myl_sable réalisé par SGo