Nous sommes actuellement le 22 Oct 2020, 23:28

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Les plats "luxueux"
Nouveau messagePublié: 26 Mai 2009, 15:01 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 16 Mar 2009, 15:05
Messages: 417
Il me semble intéressant d'ouvrir un sujet sur les mentions du luxe alimentaire dans l'antiquité tardive (en fait en faisant mon mémoire je viens de tomber sur cette citation... :? )

« il [Julien] interdit de commander et de servir du faisan, de la vulve et des tétines de truie, se contentant de la nourriture commune du simple soldat et des premiers aliments venus" phasianum et uuluam et sumen exigi uetuit et inferri, munificis militis uili et fortuito cibo contentus. , Amm., XVI, 5, 3.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les plats "luxueux"
Nouveau messagePublié: 04 Juin 2009, 18:28 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 16 Mar 2009, 15:05
Messages: 417
Il semblerait, d'après mes pérégrinations que les attaques contre le luxe alimentaire à l'époque tardive viennent du fort impact du stoïcisme sur les milieux aisés. Prônant l'ascétisme et la modération, bien en lien avec les vieilles valeurs traditionnelles de la Rome des origines, ces critiques visent les pratiques culinaires des riches romains. Il existe certes une stigmatisation vis à vis de ce phénomène, mais qui se base néanmoins sur certaines réalités.

Ainsi, Mamertin (Claude) dans son panégyrique à Julien dénonce les frasques alimentaires de la cour :

« Bien plus, la chose publique se ressentait de la munificence savante de ses déjeuners et de ses dîners, car les mets les plus recherchés n'étaient point prisés pour leur saveur, mais pour leur rareté, oiseaux merveilleux, poissons des mers lointaines, fruits servis hors de leur saison, neiges estivales, roses d'hiver », Quin etiam prandiorum atque cenarum laboratas magnitudines res publica sentiebat, cum quaesitissimae dapes non gustu, sed difficultatibus aestimarentur, miracula avium, longinqui maris pisces, alieni temporis poma, aestiva nives, hibernae rosae. (Panégyriques latin, tome III, XI, 11).

On ressent ici une sorte de compétition dans la démesure des repas, servant à impressionner l'hôte, ce qui concorde avec une critique acerbe d'Ammien Marcellin contre ces mêmes riches :

« D'autres mettent leur point d'honneur dans la possession de voitures plus hautes qu'il n'est d'usage et dans la somptueuse parure de leurs vêtements ; ils transpirent sous le poids des manteaux qu'ils enfilent à leur cou, et attachent à leur gorge : ces manteaux étant sensibles au moindre souffle en raison de la minceur extrême du tissu, ils les déploient par des mouvements rapides, surtout de la main gauche, afin d'en faire chatoyer en transparence les franges les plus longues ainsi que leurs tuniques, où des broderies multicolores représentent des figures d'animaux de toutes sortes », Alii summum decus in carruchis solito altioribus et ambitioso uestium cultu ponentes sudant sub ponderibus lacernarum, quas in collis insertas cingulis ipsis adnectunt nimia subtegminum tenuitate perflabiles, expandentes eas crebris agitationibus maximeque sinistra, ut longiores fimbriae tunicaeque perspicue luceant uarietate liciorum effigiatae in species animalium multiformes. (Amm. XIV, 6, 9).

On peut donc sans doute y voir une recherche du paraitre, un comportement agonistique au sein d'une élite fortunée, se traduisant par la démonstration de cette richesse de manière ostentatoire à travers la cuisine et le vêtement.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les plats "luxueux"
Nouveau messagePublié: 30 Mar 2010, 14:37 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Mar 2010, 00:24
Messages: 30
Localisation: La Loire, mais plus pour longtemps
Pédro a écrit:
« Bien plus, la chose publique se ressentait de la munificence savante de ses déjeuners et de ses dîners, car les mets les plus recherchés n'étaient point prisés pour leur saveur, mais pour leur rareté, oiseaux merveilleux, poissons des mers lointaines, fruits servis hors de leur saison, neiges estivales, roses d'hiver »,

Déjà, à cette époque ! :shock: Ben ça remonte à loin alors. Ils n'étaient pas emm*rdés par les écolos, mais bon, ils étaient tout autant critiqués apparemment !


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les plats "luxueux"
Nouveau messagePublié: 30 Mar 2010, 15:35 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 16 Mar 2009, 15:05
Messages: 417
Ici c'est la démesure, l'aspect vain de l'alimentation, que l'on retrouve de façon générale dans la littérature philosophique romaine, qui est dénoncée. On n'est pas encore sur les opération 5 fruits et légumes par jour... :lol:

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les plats "luxueux"
Nouveau messagePublié: 30 Mar 2010, 22:33 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 11:09
Messages: 1857
Localisation: Plumergat
Arwenia a écrit:
Pédro a écrit:
« Bien plus, la chose publique se ressentait de la munificence savante de ses déjeuners et de ses dîners, car les mets les plus recherchés n'étaient point prisés pour leur saveur, mais pour leur rareté, oiseaux merveilleux, poissons des mers lointaines, fruits servis hors de leur saison, neiges estivales, roses d'hiver »,

Déjà, à cette époque ! :shock: Ben ça remonte à loin alors. Ils n'étaient pas emm*rdés par les écolos, mais bon, ils étaient tout autant critiqués apparemment !


Ce peuvent être des fruits conservés dans l'alcool (du vin, pas de la gnôle en principe), le vinaigre ou la saumure, des produits de luxe déjà...

_________________
Image
Brito-Romain an 500, ... A Brest, y'a deux Saisons, l'hiver et le 15 août ! Sauf que cet année le 15 août fut pire que l'hiver ...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr
Thème 3myl_sable réalisé par SGo