Nous sommes actuellement le 23 Oct 2019, 05:26

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 08 Oct 2008, 23:34 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 21:13
Messages: 338
Localisation: Le Mans
Que sait-on exactement des types de chauffage disponibles pour l'époque concernée?
Cheminée, foyer, avec conduit d'évacuation, ou bien la fumée passe à travers le chaume du toit, braseros?... je n'arrive pas à trouver quoi que ce soit où que ce soit...

_________________
White Horse avec son costume devient Maelcolm, né de père scot et de mère picte!

http://white-horse-540.oldiblog.com/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 09 Oct 2008, 20:49 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2008, 20:39
Messages: 267
euh.....à fric ou péon?
en 450 ou en 700?

Il semble que le chauffage "central" avec évacuation par une (ou deux, cela dépend) soit le plus "courant"...
(NB: on le trouve encore début XXème dans des fermes campinoises pas très différentes de la chaumine de base intemporelle)

Niveau fouilles: Marle: une habitation avec foyer adossé au mur (en torchis) => ispo facto: cheminée à conduit...

Chaleur animale: cela va dépendre des moments, des régions et des avoirs du paysan.

Là-dessus, pas oublié que il y a des braises (minimum) en permanence, ne fût-ce que pour faire la tambouille... !!!


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 09 Oct 2008, 21:46 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 11:55
Messages: 4297
Localisation: Brest - pagus Legionensis - Civitas Ossismi - Letavia
Ca dépend où : en zone "celtique", il me semble que la maison typique est sans cheminée, la fumée s'évacuant par la porte.

_________________
"O niurt Ambrois ri Frangc ocus Brethan Letha."
"Par la force d'Ambrosius roi des Francs et des Bretons d'Armorique."
Morcant map Conmail


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 09 Oct 2008, 22:50 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Maelcolm a écrit:
Que sait-on exactement des types de chauffage disponibles pour l'époque concernée?
Cheminée, foyer, avec conduit d'évacuation, ou bien la fumée passe à travers le chaume du toit, braseros?... je n'arrive pas à trouver quoi que ce soit où que ce soit...


Période concernée? Quand précisément, et surtout où, car d'un lieu à un autre ou d'un milieu à un autre, les conditions de conforts seront très différentes...

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 10 Oct 2008, 10:21 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Sep 2008, 14:05
Messages: 210
Au IVème siècle, on trouve des cas bien documentés de réfections de villae, avec construction ou restauration d'hypocaustes, c'est à dire de chauffage par le sol. En Suisse romande, ces systèmes sont toutefois moins élaborés que durant les siècles précédents, et se résument à un réseau de canaux sous la dalle des pièces chauffées, qui n'était désormais plus posées sur des pilettes en terre cuite.. Ce type de chauffage ne se pratiquait que dans la "pars urbana" des établissements les plus riches, et encore était-il réservé la la part privée des maîtres de maison.

Dans les établissement moins riches, il ne restait plus que les foyers au sol et le brasero...

Concernant les foyers au sol, unique moyen de chauffage pour la majorité des maisons, il faut savoir que c'est très sommaire, et que le pouvoir calorifique est faible. En principe il n'y a pas de cheminée dans une maison traditionnelle en torchis avec toit de chaume. Tout au plus ménagera-ton une sorte d'ouverture en auventréglabe sous un avant toit pour évacuer la fumée si elle est trop abondante. Pour conserver la chaleur émise par rayonnement, si il fait très froid, on colmate les fenêtre préalablement obturées au moyen de volets ou de planches avec de la mousse. Ainsi par grand froid et grand vent, les courants d'air seront éliminés. Et la température deviendra plus ou moins agréable, le torchis étant étonnamment isolant. Pour les maisosn en pierre, c'est moins évident

Le foyer au sol ne chauffera que par rayonnement. L'inconvénient est que, avec le pouvoir ascensionnel de l'air chaud, puis le tirage inévitable au travers d'un toit de chaume, on aura constamment un apport d'air froid venant de l'extérieur.
C'est d'ailleurs le gros problème des cheminées de salon modernes, leur rendement est souvent négatif. C'est à dire que plus on y brule de bois, plus il fera froid dans la maison.
J'ai eu l'occasion de tester le rendement des foyers au sol lors de la restauration de ma maison. Les fenêtes étaient neuves et bien étanches. Sans chauffage , il faisait 4 degrés dans la maison, zéro à l'extérieur. J'ai brûlé environ un stère
de bois, au sol, sous le fumoir, grosse cheminée cônique qui équipait toutes les maisons traditionnelles.
Après 5 heures et le stère entièrement consumé, il ne faisait plus que 3 degrés dans la maison... ....
Avec un calot c'est tout différent, on peut contrôler le tirage, et le chauffage est bien meilleur. Mais le calot en fonte est une invention moderne, et le poële en faïence, pierre ollaire ou grès tendre n'apparaît qu'au moyen-âge, XII ou XIIIème dans quelques châteaux.

Donc dans la plupart des maisons, il faisait tout de même assez froid en hiver. On limitait les ouvertures au mimimum pour limiter le tirage naturel et les courants d'air sans totalement s'enfumer, et le pouvoir rayonnant faisait le reste. Dans beaucoup de sociétés, le monde rural limitait l'espace occupé en hiver, et vivait avec son bétail. C'est notamment le cas dans le monde germanique, où on a remarqué que les maisons ne comportent pas subdivisions en dur, seulement parfois quelques cloisons fines, peut-être temporaires. Le monde paysan a ainsi vécu très proche de son bétail jusque au début du XXème siècle dans beaucoup de régions d'Europe.

Et si il faisait vraiment très froid, on avait toujours la possibilité de chauffer une grosse pierre et de la glisser sous les couvertures ou les peaux avant de se coucher. Les "bouillottes", si elles existaient, étaient très rares. On a retrouvé des récipients plats en Haut- Savoie qui auraient pu être utilisés à cet effet au IIIème siècle. Cela reste encore du domaine de la conjecture, ta terre cuite n'étant pas toujours très bavarde.

Les plus mal lotis devaient être les artisans et tout le petit peuple vivant sans bétail, en milieu urbain. Pour les familles de ceux vivant de métiers ne nécessitant pas de feu, l'hiver devait être un souci permanent, et trouver du combustible une tâche ardue, peut-être ruineuse. Le bois ou le charbon de bois étaient très convoités, et la déforestation très importante à proximité des villes. Si en plus des "industries" importantes telles que fonderies, briqueteries, tuileries, forges ou fabricae se trouvaient à proximité, et monopolisaient les ressources en bois les hivers devaient être rudes pour certains...

En cela la situation aux IVème et Vème siècles ne diffère guère de celle des siècles précédents, si ce n'est que les conditions de vie se sont quelque peu précarisées pour ce qui restait de la classe moyenne, qu'elle soit urbaine ou rurale.

_________________
Illanua, potier-archéocéramiste

http://arscretariae-archeoceramique.blogspot.com/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 10 Oct 2008, 11:29 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 21:13
Messages: 338
Localisation: Le Mans
Hé ben voilà, j'ai toutes mes réponses. Merci Illanua!

_________________
White Horse avec son costume devient Maelcolm, né de père scot et de mère picte!

http://white-horse-540.oldiblog.com/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 10 Oct 2008, 19:28 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2008, 20:39
Messages: 267
Ceci explique aussi que les maisons n'étaient pas très grandes...et le peu d'ouvertures (fenêtres).

En échange, nos ancêtres n'étaient pas débiles, tout de même.
Ils se débrouillaient aussi pour des constructions en "isolation passive", bref, ils ne couraient pas après le froid et le courant d'air et savaient utiliser les particularités climatiques.

ex: habitat rural en pierre dans le sud-ouest:
- murs quasi aveugles au nord (anti-mistral). Fenêtres larges vers le sud, avec volets qu'on ferme lors des grosses chaleurs. N'empêche, en hiver, la chaleur du soleil qui entre, on crache pas dessus...

ex: Normandie (sud, je connais pas le reste): habitat fermier à façade vers le sud. Côté ouest (cas des longères): la grange, les animaux, l'habitat. Grange et bestioles font "isolation" face aux vents dominants. laiterie au nord (testé! même par grosses canicules, la température dépasse pas les 12°!). PS: "chauffage" époque 1560. Le copain gaspille vraiment pas son bois, en plus!

ex.: plaines de Flandre: petites maisons très "au sol", orientées plutôt vers l'est ou sud-est, pentes de toit très fortes vers les vents dominants de l'ouest. Grand "débord" du toit en façade, histoire que les pluies ne tombent pas au pied de la maison...

PS: les couvertures de toit en chaume et chaume "verdure" (bref: des trucs qui poussent dessus): remarquable isolation!
On y revient!!!! o'

Les villes, là, c'est une autre histoire, niveau urbanisme.

Niveau "isolation intérieure"....
Plus tardif (quoique) on sait que les châteaux, même bête motte castrale, comportaient des "tentures" devenues "tapisseries". La déco de ces tentures, ça, c'est si on a des sous...
Leur vocation première était avant tout: isolation des murs...
Entre "mur nu" et le "petit tissu" en plus, on sent une différence!

=> possible que l'histoire n'en a pas gardé trace, mais le reste de la population "isolait" aussi avec du "textile" (bouts de tissu assemblé et recyclés, feutre...).

Les "tentures de fenêtres et portes", au départ, c'est pas pour 'faire joli' ou se protéger des regards des voisins, mais un système simple, élémentaire, pas compliqué d'excellents anti-courant d'air.
(ou d'isolation face aux canicules!)

Niveau sol: pas oublier la "jonchée"....
Une couche de paille est très isolante et vaut les meilleures moquettes! Quelques fougères et tanaisie: cela dégage les parasites.
(en été: feuillées parfumées: et hop! un coup de fraîcheur! maintenir le plan fougère et tanaisie)

etc.

Par contre, quelqu'un aurait des précisions?

Il semble que dans certains coins il y eût l'équivalent du "kang" chinois, soit: la chaleur du foyer qui est dirigée vers une "plate-forme" sur laquelle soit on dort, soit on y vit en hiver (l'hypocauste du pauvre ,en quelque sorte).

De quand daterait le foyer sur un socle?
(parce que, là, le rayonnement est un poil moins nul)


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 11 Oct 2008, 10:45 
Hors-ligne

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:08
Messages: 52
en plus je rajouterais : portes basses... pas parce que les gens sont petits, mais bien parce que la chaleur monte, et une porte basse empêche la chaleur de s'échapper.
Illuana normal, il y as aussi une question d'inertie... dans une maison en pierre ou en terre, il faut chauffer les murs, la piece en elle même ne commence à chauffer que quand les murs sont "chauds"
Le coup des tenture : avant de chauffer le mur on chauffe la petite epaisseur d'air entre le mur et la tenture, du coup moins d'impression de froid.

Il y as aussi des histoires d'impression de chaud ou de froid : pour une même température, avec des murs froids on a une impression de froid plus forte qu'avec des murs chauds


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 11 Oct 2008, 11:23 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 21:13
Messages: 338
Localisation: Le Mans
Extrêmement intéressant! Merci à tous et toutes ;)

_________________
White Horse avec son costume devient Maelcolm, né de père scot et de mère picte!

http://white-horse-540.oldiblog.com/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 11 Oct 2008, 11:35 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Citer:
yrwanel a écrit
Ceci explique aussi que les maisons n'étaient pas très grandes...et le peu d'ouvertures (fenêtres).

En échange, nos ancêtres n'étaient pas débiles, tout de même.
Ils se débrouillaient aussi pour des constructions en "isolation passive", bref, ils ne couraient pas après le froid et le courant d'air et savaient utiliser les particularités climatiques.

ex: habitat rural en pierre dans le sud-ouest:
- murs quasi aveugles au nord (anti-mistral). Fenêtres larges vers le sud, avec volets qu'on ferme lors des grosses chaleurs. N'empêche, en hiver, la chaleur du soleil qui entre, on crache pas dessus...

ex: Normandie (sud, je connais pas le reste): habitat fermier à façade vers le sud. Côté ouest (cas des longères): la grange, les animaux, l'habitat. Grange et bestioles font "isolation" face aux vents dominants. laiterie au nord (testé! même par grosses canicules, la température dépasse pas les 12°!). PS: "chauffage" époque 1560. Le copain gaspille vraiment pas son bois, en plus!

ex.: plaines de Flandre: petites maisons très "au sol", orientées plutôt vers l'est ou sud-est, pentes de toit très fortes vers les vents dominants de l'ouest. Grand "débord" du toit en façade, histoire que les pluies ne tombent pas au pied de la maison...

PS: les couvertures de toit en chaume et chaume "verdure" (bref: des trucs qui poussent dessus): remarquable isolation!
On y revient!!!!

Les villes, là, c'est une autre histoire, niveau urbanisme.

Niveau "isolation intérieure"....
Plus tardif (quoique) on sait que les châteaux, même bête motte castrale, comportaient des "tentures" devenues "tapisseries". La déco de ces tentures, ça, c'est si on a des sous...
Leur vocation première était avant tout: isolation des murs...
Entre "mur nu" et le "petit tissu" en plus, on sent une différence!

=> possible que l'histoire n'en a pas gardé trace, mais le reste de la population "isolait" aussi avec du "textile" (bouts de tissu assemblé et recyclés, feutre...).

Les "tentures de fenêtres et portes", au départ, c'est pas pour 'faire joli' ou se protéger des regards des voisins, mais un système simple, élémentaire, pas compliqué d'excellents anti-courant d'air.
(ou d'isolation face aux canicules!)

Niveau sol: pas oublier la "jonchée"....
Une couche de paille est très isolante et vaut les meilleures moquettes! Quelques fougères et tanaisie: cela dégage les parasites.
(en été: feuillées parfumées: et hop! un coup de fraîcheur! maintenir le plan fougère et tanaisie)

etc.

Par contre, quelqu'un aurait des précisions?

Il semble que dans certains coins il y eût l'équivalent du "kang" chinois, soit: la chaleur du foyer qui est dirigée vers une "plate-forme" sur laquelle soit on dort, soit on y vit en hiver (l'hypocauste du pauvre ,en quelque sorte).

De quand daterait le foyer sur un socle?
(parce que, là, le rayonnement est un poil moins nul)


Citer:
Saeunn Runna a écrit: en plus je rajouterais : portes basses... pas parce que les gens sont petits, mais bien parce que la chaleur monte, et une porte basse empêche la chaleur de s'échapper.
Illuana normal, il y as aussi une question d'inertie... dans une maison en pierre ou en terre, il faut chauffer les murs, la piece en elle même ne commence à chauffer que quand les murs sont "chauds"
Le coup des tenture : avant de chauffer le mur on chauffe la petite epaisseur d'air entre le mur et la tenture, du coup moins d'impression de froid.

Il y as aussi des histoires d'impression de chaud ou de froid : pour une même température, avec des murs froids on a une impression de froid plus forte qu'avec des murs chauds


A t'on des sources précises qui permettent d'établir ce type de profil s'il vous plait? Des études archéologiques et pourquoi pas des dessins de restitutions... Malgré la question claire de Maelcolm, et le post argumenté de Illanua, le fil manque cruellement de repères qui dépassent l'expérience de "bon sens" ou l'échange d'opinion ("plus tardif"... "les chateaux" c'est quand? "Nos ancêtres" c'est qui? Et en quoi cela nous renseigne sur notre période...)

A titre d'exemple, de quelle époque parlons nous? De quelle localisation parlons nous? Les cas de figure sont nombreux:

-Dans les villes; les domus, les Insulae...
-Dans les campagnes; les villae, Pars Urbana, Pars Rustica, Pagi...

Citer une situation précise permettrait aux autres forumistes de mieux suivre et de rebondir sur la question. Pourquoi je dis ça? D'abord parceque je suis chiant sur ce genre de détail ensuite parcqu'une villa des IVe-Ve siècle n'est pas la même chose qu'une villa seigneuriale des VIe-VIIe tout simplement. Les habitations des Pagi sont aussi elles-même différentes avec un confort et un système de chauffage différent.

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 11 Oct 2008, 15:51 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2008, 20:39
Messages: 267
euh... déjà la question de base est "vaste"...

La situation est très différente entre la chaumine dans le fin fond des Vosges en 450, et la "villa domaniale" du côté de Toulouse en 700.
Le climat intervient, le substrat géographique (et son écologie), les moyens de construction (donc: de protection vis à vis du climat), la "fortune", etc...

Dans tous les cas: l'habitation est avant tout un abri... pour (sur)vivre. Accessoirement: l'habitat peut présenter des "signes de richesses et/ou de pouvoir".

Si on prend le "plan classique" de la villa romaine (architecture à la base "sud"), les fouilles démontrent que ce "même plan" est aménagé suivant l'endroit géographique.
Ex.: des fouilles dans la région de Metz ont montré une "modification": le principe de l'atrium reste, mais devient une pièce centrale couverte avec "cheminée" centrale.

Constat: historiens et archéologues sont "super pointus" dans UN endroit et UNE période...
Donc peuvent décrire l'habitat de Plouc-city en 600 PC.

Ce que je reproche, c'est de ne pas tenter d'inscrire Plouc-city/600 PC dans un contexte... ET dans une ligne historique, plus "large".

La maison âge du bronze danoise (voir Aubechies), fondamentalement, n'est pas TRES différente, niveau "structure de base" et "réponse à un environnement" que pas mal de longères normandes.... ET on la retrouve en Campinne encore début XXème.

La maison dite "mérovingienne" type trouvée à Marle ressemble étonnamment aux peintures de Breughel (XVIème), et/ou aux Campinnoises.
A ce sujet: je vous conseille de faire le détour par Bockrijck (Belgique): mi-XXème (moment de modernisation effrénée), ils ont commencé à "récolter" tout un tas d'habitats ruraux "anciens", destinés à être démolis (ou autre), de la chaumine ou la porcherie jusque à la TRES grosse ferme. Tout a été soigneusement démonté et rebâti sur un site, donc préservé.
On y trouve autant la baraque avec feu central et le (ou les) auvents d'évacuation de fumée (donc très "primitive"), que celle avec la cheminée, dépendances accolées ou annexes, etc...

On passe par Aubechies (archéosite): les basiques "primitives", on les retrouve aussi.

Sinon, les études de l'évolution de l'habitat rural de Vallange sont très intéressantes, même si plus "tardives" pour vos époques: les premières installations restent proches de vos "périodes".

Notons aussi que les historiens ne se sont jamais étendu sur l'habitat de M.Lambda, et que ce genre d'étude requiert des fouilles de grandes surfaces.
On se penche (enfin) sur l'habitat de Lambda...

Mais, en matière d'habitat Lambda: c'est moins précis qu'une date de bataille... :mrgreen: et peuvent co-existés plusieurs variantes sur un même thème.

Je suis tout à fait consciente des "joyeuses imprécisions" que tu me reproches, Damianus.
Mais je rappelle que la question de base était très vaste...donc cela appelle une réponse "généraliste".

Dans le "tas", il y a des constantes et des évolutions. Et cela ne se fait pas au même rythme suivant, effectivement: la région, le contexte, la personne qui occupe les lieux.

Et que ne pas se les geler ne se résume pas à allumer un feu... (sinon on ne construirait pas de maisons!) :D


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 11 Oct 2008, 20:21 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 21:13
Messages: 338
Localisation: Le Mans
OK alors tentons la précision:
comment fait-on des maisons (de la chaumière du pêcheur de saumons au petit palais du chef de la région):
-en climat méditerranéen (Romains, Byzantins, Nord-Africains, Espagnols...)?
-en climat océanique (peuples "celtiques")?
-en climat continental (Germains, Germains orientaux, Slaves)?
-en climat très froid (Scandinaves, Pictes)?
-en climat océanique/continental transitoire (Gaule, Germains de l'Ouest, Italie du Nord)?
-en climat de montagne?

À ce que j'en sais (d'après les bouquins de nos amis Ken Dark et C.A. Synder) les "Saxons" se reconnaissent à leur Grübenäuser, ou "maisonscreusées", c'est à dire des maisons à moitié enterrées, logique dans le climat froid de leur Scandinavie et Nord-Germanie natale. Ils continueront en Britania.

_________________
White Horse avec son costume devient Maelcolm, né de père scot et de mère picte!

http://white-horse-540.oldiblog.com/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 11 Oct 2008, 23:36 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 14:27
Messages: 483
Localisation: Choloy-Menillot
Pour la réponse.
viewtopic.php?f=20&t=361&p=1844#p1844

_________________
http://ordalies.asso.free.fr/ _ http://dartkaci.free.fr/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 12 Oct 2008, 23:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Sep 2008, 14:05
Messages: 210
J'en reviens aux petits accessoires qui radoucissent les petites misères de la vie quotidienne hivernale:

Tout d'abord ce que l'on catalogue habituellement comme gourde, mais dont chacun se demande si ce n'est pas utilisable aussi comme bouillotte. Pas de sources antiques sur cette possible utilisation, mais il faut avouer que la forme générale laisse songeur. Ce genre de récipient n'est pas rare, notamment dans l'Est de la Gaule.

Provenance: Site du Thovey, Faverges, Hte Savoie ( Entre Annecy et Albertville). Ce semble être une mansio ou un petit vicus routier incendié entre 270 et 280
Source:SFECAG, Société Française d’Etude de la Céramique en Gaule. Actes du congrès de St.-Romain –en-Gal, 2003, Marseille, ISSN 1297-8213


Image Image

Et ensuite, pour réchauffer les braves qui assuraient la garde du Mur d'Hadrien, ce Brasero découvert dans un des forts qui garnissaient cette frontière. Source inconnue pour le moment, je n'ai pas retrouvé la publication...
Pour la datation, peut-être IIIème.
Intéressant tout de même, les braseros entiers sont rarissimes, et c'est certainement une production régionale.

Image

_________________
Illanua, potier-archéocéramiste

http://arscretariae-archeoceramique.blogspot.com/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Aménagements domestiques
Nouveau messagePublié: 12 Oct 2008, 23:53 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2008, 20:39
Messages: 267
Ton premier objet, d'aucun diront qu'il pourrait s'agir d'un urinal pour messieurs alités... :D

Sinon, il n'y a pas SI longtemps que cela: la pierre chaude enveloppée dans un linge, à placer au fond du lit...
Là, niveau "trace archéo".... une bête pierre, cela n'indique rien!
datation de l'origine de cette pratique: ???

Au XIXème, on appelait cela une "brique"...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr
Thème 3myl_sable réalisé par SGo