Nous sommes actuellement le 21 Nov 2019, 01:31

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 20 Mar 2015, 12:35 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Etude parue dans la revue Nature, vol. 519 (March 19, 2015), p. 309-314

Résumé :
"Fine-scale genetic variation between human populations is interesting as a signature of historical demographic events and because of its potential for confounding disease studies. We use haplotype-based statistical methods to analyse genome-wide single nucleotide polymorphism (SNP) data from a carefully chosen geographically diverse sample of 2,039 individuals from the United Kingdom. This reveals a rich and detailed pattern of genetic differentiation with remarkable concordance between genetic clusters and geography. The regional genetic differentiation and differing patterns of shared ancestry with 6,209 individuals from across Europe carry clear signals of historical demographic events. We estimate the genetic contribution to southeastern England from Anglo-Saxon migrations to be under half, and identify the regions not carrying genetic material from these migrations. We suggest significant pre-Roman but post-Mesolithic movement into southeastern England from continental Europe, and show that in non-Saxon parts of the United Kingdom, there exist genetically differentiated subgroups rather than a general ‘Celtic’ population".

Plus d'information en cliquant ici.

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 20 Mar 2015, 14:29 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 11:55
Messages: 4297
Localisation: Brest - pagus Legionensis - Civitas Ossismi - Letavia
Si les résultats de cette étude semblent très intéressants, je reste très sceptique sur leur interprétation et les extrapolations au Haut Moyen Age. En effet il s'agit d'ADN de populations contemporaines qui est utilisé, sans aucun élément de comparaison avec l'ADN des populations anciennes concernées (que l'on connait peu puisque limité à 5 ou 6 échantillons pour la Grande-Bretagne).
La présence de 'clusters' ou d'isolats géographiques peut s'expliquer de manière assez évidente par une carte du relief et d'autres frontières naturelles, qui existent encore aujourd'hui et étaient présentes au Haut Moyen Age ; sans que l'on puisse pour autant connaître avec certitude (c'est le moins qu'on puisse dire) des royaumes insulaires alto-médiévaux.

Accoler des termes de 'Celtic', 'Viking' ou 'Anglo-saxon' à des marqueurs ADN pose également problème quand il s'agit avant tout de définitions culturelles.

Ceci étant je vais essayer de lire la publication intégrale pour ne pas passer à côté des nuances éventuelles proposées par les auteurs.

_________________
"O niurt Ambrois ri Frangc ocus Brethan Letha."
"Par la force d'Ambrosius roi des Francs et des Bretons d'Armorique."
Morcant map Conmail


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 20 Mar 2015, 15:14 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Il est possible d'accéder gratis pro Deo à l'ensemble de l'étude en cliquant ici.

En revanche le téléchargement est payant.

Sur les aspects méthodologiques, il y aurait en effet beaucoup à dire. En tout état de cause, il est possible que la montagne accouche d'une souris, car il y a longtemps, me semble-t-il, que l'ethno-hétérogénéité des différentes populations "celtiques" est admise par les chercheurs.

Cordialement.

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 20 Mar 2015, 21:16 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 11:55
Messages: 4297
Localisation: Brest - pagus Legionensis - Civitas Ossismi - Letavia
Merci pour le lien André-Yves, je vais lire ça avec attention.

Nous sommes bien d'accord sur ce fond problématique. Idem du caractère hétérogène de la population anglo-saxonne où les nouveaux venus n'auraient finalement été que la minorité.

_________________
"O niurt Ambrois ri Frangc ocus Brethan Letha."
"Par la force d'Ambrosius roi des Francs et des Bretons d'Armorique."
Morcant map Conmail


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 21 Mar 2015, 10:23 
Hors-ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008, 11:51
Messages: 195
Faudra que je lise ça avec attention...effectivement, la génétique des populations s'avère généralement intéressante, mais les conclusions sont rarement aussi tranchées.

Morcant tu en fais un peu ?

Au fait, ta thèse s'est passée comment ? :D


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 21 Mar 2015, 10:27 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Merci à l'avance de revenir vers nous avec votre propre "fiche de lecture", Benjamin : elle sera certainement très utile pour nourrir le débat. D'autant que cette problématique d'envahisseurs "minoritaires" comporte un volet linguistique qu'il serait intéressant d'examiner en comparant différents cas de figure :
- les Francs dans la partie septentrionale des Gaules
- les Anglo-Saxons dans la partie orientale de l'île de Bretagne
- les Bretons insulaires au long du Tractus armoricanus et nervicanus, avec leur implantation privilégiée dans l'ouest de la péninsule armoricaine.
- les Vikings au long de "l'arc atlantique" qui va du royaume de Man et des îles jusqu'au Poitou, en passant par leur tentative d'établissement à Nantes et leur installation définitive en Neustrie.

Cordialement.

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 23 Mar 2015, 13:22 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 11:55
Messages: 4297
Localisation: Brest - pagus Legionensis - Civitas Ossismi - Letavia
A lire pour mieux comprendre la problématique des études ADN, cet article de Mark Thomas (professeur au University College de Londres) :
http://www.theguardian.com/science/blog ... -astrology

_________________
"O niurt Ambrois ri Frangc ocus Brethan Letha."
"Par la force d'Ambrosius roi des Francs et des Bretons d'Armorique."
Morcant map Conmail


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 23 Mar 2015, 17:14 
Hors-ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008, 11:51
Messages: 195
André-Yves Bourgès a écrit:
Il est possible d'accéder gratis pro Deo à l'ensemble de l'étude en cliquant ici.

En revanche le téléchargement est payant.

Sur les aspects méthodologiques, il y aurait en effet beaucoup à dire. En tout état de cause, il est possible que la montagne accouche d'une souris, car il y a longtemps, me semble-t-il, que l'ethno-hétérogénéité des différentes populations "celtiques" est admise par les chercheurs.

Cordialement.


Je n'arrive pas à lire....je n'ai que l'extrait.... :(


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 23 Mar 2015, 17:46 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Gwalchafed a écrit:
André-Yves Bourgès a écrit:
Il est possible d'accéder gratis pro Deo à l'ensemble de l'étude en cliquant ici.

En revanche le téléchargement est payant.

Sur les aspects méthodologiques, il y aurait en effet beaucoup à dire. En tout état de cause, il est possible que la montagne accouche d'une souris, car il y a longtemps, me semble-t-il, que l'ethno-hétérogénéité des différentes populations "celtiques" est admise par les chercheurs.

Cordialement.


Je n'arrive pas à lire....je n'ai que l'extrait.... :(


J'ai vérifié... Le lien fonctionne correctement. Peut-être un problème de navigateur ?

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 23 Mar 2015, 18:20 
Hors-ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008, 11:51
Messages: 195
En suivant le lien, je n'ai accès qu'à l'extrait, avec le détail sur les illustrations. On me demande de payer 32$...tu es sûr que tu n'as pas déjà un abonnement ou quelque chose....


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 23 Mar 2015, 20:13 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Gwalchafed a écrit:
..tu es sûr que tu n'as pas déjà un abonnement ou quelque chose....

Non pas encore de manifestations de la maladie d'Alzheimer, je vous rassure !! :mrgreen:

Voir ici quelques explications supplémentaires sur le partage d'articles proposé par Nature.

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 23 Mar 2015, 22:48 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 11:55
Messages: 4297
Localisation: Brest - pagus Legionensis - Civitas Ossismi - Letavia
J'ai pris le temps de lire l'article complet. Je n'ai malheureusement pas les connaissances nécessaires pour évaluer la méthodologie employée en génétique. Je reste sur les mêmes réserves concernant l'interprétation des résultats sur le plan historique. Tout au plus il s'agit à mon sens d'un possible modèle d'interprétation de ces résultats qui n'en exclus pas d'autres, faute de comparaison avec l'ADN de populations anciennes.

_________________
"O niurt Ambrois ri Frangc ocus Brethan Letha."
"Par la force d'Ambrosius roi des Francs et des Bretons d'Armorique."
Morcant map Conmail


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: The fine-scale genetic structure of the British population
Nouveau messagePublié: 24 Mar 2015, 12:34 
Hors-ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008, 11:51
Messages: 195
Faut que je lise ça à la maison, bizarrement ça passe sur mon ordi là-bas. Mais il faut du temps pour lire ça, et une tête reposée....


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr
Thème 3myl_sable réalisé par SGo