Nous sommes actuellement le 23 Oct 2019, 04:14

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 75 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 15 Déc 2008, 00:39 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Morcant a écrit:
Orientées ou pas, tes interventions sont plus que bienvenues !


J'allais le dire :-)

AYB

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 15 Déc 2008, 00:46 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 11:55
Messages: 4297
Localisation: Brest - pagus Legionensis - Civitas Ossismi - Letavia
André-Yves Bourgès a écrit:
Si vous le voulez bien, c'est un petit travail que je vous propose de mener ensemble... mais pas ce soir, car il faut quand même prendre le temps de se livrer à la collation et la critique des sources concernées (Grégoire de Tours et Frédégaire déjà cités, comme Jornandès, Paul Diacre, Procope de Césarée, appartiennent à la période postérieure au Ve siècle), avant de procéder à leur interprétation.

Bien cordialement,

André-Yves Bourgès


Avec plaisir !

Je vous laisse lancer le sujet si vous le souhaitez, dès que vous en aurez le temps. On pourra commencer par reprendre ce listing.

_________________
"O niurt Ambrois ri Frangc ocus Brethan Letha."
"Par la force d'Ambrosius roi des Francs et des Bretons d'Armorique."
Morcant map Conmail


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 15 Déc 2008, 01:06 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 11:55
Messages: 4297
Localisation: Brest - pagus Legionensis - Civitas Ossismi - Letavia
Damianus a écrit:
On y lit la participation de Bretons à la reconstruction d'Autun après le tourbillon des invasions alamaniques et des Guerres civiles... Certes les légions de Constance Chlore qui réparèrent l'acqueduc et les écoles Méniennes pouvaient contenir des Bretons en leurs seins, mais l'information ne semble pas relayée par ailleurs.


Je crois qu'il s'agit là encore d'une théorie de Fleuriot. Le panégyrique de Constance Chlore renvoie aux artifices transmarinos et leur abondance dans l'île (FLEURIOT Leon, Les Origines de la Bretagne, Payot, p40). Le passage exact étant "Ex hac Britanniae facultate uictoriae, plurimos, quibus illae prouinciae redundabant, artifices" si les latinistes peuvent confirmer.

_________________
"O niurt Ambrois ri Frangc ocus Brethan Letha."
"Par la force d'Ambrosius roi des Francs et des Bretons d'Armorique."
Morcant map Conmail


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 26 Déc 2008, 20:17 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Mea Culpa!

Au paragraphe IV,3 du discours d'Eumène au éditions des Belles Lettres figurent bien les "artifices transmarinos" affectés à la restauration des édifices de la ville. Ce n'est pas du petit oeuvre dont nous fait part le Rhéteur mais bien d'un travail immense puisqu'il est dit que les temples, les édifices publiques et les demeures particulières sont rénovées par ces artisans. Seul les légions de Constance (sur la même page qui plus est...) sont cités mais uniquement à la réparation de l'acqueduc principal. Au cas où ce passage ne serait pas assez précis, le Panégyrique de Constance Chlore, de peu antérieur, lève toute ambiguité. Bien sûr, nous pourrions nous arrêter sur l'aspect simplement rhétorique ou propagandiste de l'extrait, mais il est impossible de nier la citation. Au paragraphe XXI de la péroraison, ce sont les Bretons qui sont nommés comme ouvriers à la réfection de la ville d'Autun:

"De même que naguère l'Asie a, sur ton ordre, Dioclétien Auguste, peuplé les déserts de la Thraceen y tansplntant les habitants; de même que plus tard, sur un signe de toi, Maximien Auguste, les champs en friche des Nerviens, des Trévires, furent cultivés par les Lètes rétablis dans leurs pays et par les Francs assujettis à nos Lois, ainsi, aujourd'hui, Constance, César invincible, grâce à tes victoires, toutes les terres qui, au pays des Ambiens, des Bellovaques, des Tricasses et des Lingons, demeuraient abandonnées reverdissent sous la charrue d'un Barbare. Il y a plus: cette cité des Eduens, au nom de laquelle je dois t'adresser des remerciement particuliers et qui vous est toute dévouée, a reçu à la suite de la victoire de Bretagne, une multitude de ces artisans qui abondaient en ces provinces, et, à cette heure, la rconstruction de ces vieilles demeurent, la réfection des édifices publiques, la restauration de ses temples, la font surgir de ses ruines. Aujourd'hui elle croit se voir restituée l'antque appellation de soeur de Rome, puisqu'elle a en toi un nouveau fondateur."

"(...) ex hac Britannicae facultate victoriae plurimos, quibus illae provinciae redundabant, acceptit artifices et nunc exstructione veterum domorum et refectione operum publicorum et templorum instauratione consurgit .(...)"

Anonyme, "Panégyrique de Constance", XXI, 1-2. Les Belles Lettres.

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 21 Nov 2010, 17:01 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Sur le nom ancien de Castle Dore, voir la notule publiée sur le blog Hagio-historiographie médiévale (cliquer ici).

Cordialement.

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 30 Déc 2014, 17:57 
Hors-ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008, 11:51
Messages: 195
André-Yves Bourgès a écrit:

2/ Le nom complet de Commor, alias Conomor, était peut-être *Marcus Aurelius Commorus alias Conomorius : c'est ce qui se peut déduire d'une part de ce qu'écrit Gildas à propos des rois de l'île de Bretagne vers le milieu du VIe siècle et qui invective à cette occasion un certain roitelet du nom d'Aurelius Caninus, d'autre part du texte de la vita de saint Paul Aurélien qui, en 884, rappelle que la renommée du saint était parvenue aux oreilles du roi Marc, appelé d'un autre nom Conomor (fama ejus regis Marci pervolat ad aures quem alio nomine Quonomorium vocant).


Six ans déjà.

André-Yves, j'avais une petite question à ce propos (et à qui peut y répondre et serait encore présent) : qu'est-ce qui permet l'identification entre Marc Conomor et Aurelius Caninus ? Quels sont les arguments en sa faveur ?


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 03 Jan 2015, 13:24 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Bonjour Gwalchafed,

J'ai développé jadis quelques arguments en faveur de cette identification dans un article que vous connaissez peut-être et qui est accessible en ligne ici. Je ne me dissimule nullement que le part de conjecture est très importante ; mais A. Chédeville avait qualifié "séduisante" cette hypothèse et elle a été adoptée et prolongée par d'autres spécialistes, tel mon regretté ami Bernard Merdrignac.

Au demeurant, je déplore l'absence de recherches sur les Marci Aurelii dans la partie occidentale de l'Empire : ceux de Dalmatie, de Thrace ou de Grèce, voire d'Egypte, ont reçu un meilleur traitement (voir notamment les travaux de Rizakis, Dana, Strasser, Keenan, etc.). L'étude de l'onomastique romaine révèle souvent de nombreux indices sur la géographie, la chronologie et le sociologie des familles.

Bonne année à tous.

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 03 Jan 2015, 19:54 
Hors-ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008, 11:51
Messages: 195
Salut,

justement tu y dis " et font le rapprochement avec le petit roi Aurelius Caninus", mais pas grand'chose de plus...sur quelles bases est fait ce rapprochement ??? Gildas ne précise rien à son propos, il me semble me souvenir de "chiot de la lionne", ce qui pourrait faire effectivement penser à la Domnonée insulaire ???


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 03 Jan 2015, 21:55 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Marcus "induit" par Aurelius et réciproquement ; quant à Caninus ("canin"), qui viendrait ainsi compléter un nom comprenant les tria nomina, il s'agit d'un adjectif passé en surnom, à rapprocher du breton kon (chien), entré en composition du surnom Conmor/Commor/Conomor. Je répète que l'hypothèse que j'ai formulée doit être considérée dans son ensemble (faisceau d'indices) et non point sur l'un d'entre eux, par définition ténu.

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 03 Jan 2015, 23:52 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Sur les différentes tentatives d'identification d'Aurelius Caninus, voir la thèse de T.D. O'Sullivan, publiée sous le titre The De Excidio of Gildas: Its Authenticity and Date, Leyde, 1978, p. 97-102 (partiellement accessible en ligne ici). Comme l'écrivait F. Kerlouégan dans sa recension de cet ouvrage, "nous sommes dans le domaine du vraisemblable plus que du certain" ; mais pour cette haute époque et compte tenu du déficit documentaire est-il possible de faire mieux ? Ou bien doit-on renoncer à proposer des hypothèses ?

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 04 Jan 2015, 15:57 
Hors-ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008, 11:51
Messages: 195
Merci beaucoup pour toutes ces réponses...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 07 Jan 2015, 11:34 
Hors-ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008, 11:51
Messages: 195
Une notice telle que celle-ci vous paraitrait donc correcte ?

Citer:
Marc, Conomore, Marcus Conomorus, Roi de Cornouailles (?-546/552)
Roi régnant des deux côtés de la Manche, avec des résidences à Lantyan, Tintagel, Boxidus (Beuzit à Lanmeur), et à Villa Banhedos, la Villa de la Corne du Cerf, sans doute près de Castle Dore (dont le nom ancien est Dirford, Deorfald, le Parc aux cerfs). On lui connait au moind deux épouses, la femme de Iona de Domnonée, et Sainte Tryphine, la fille de Waroch de Vannes (Bro-Waroch), sa dernière femme, dont il eut un fils Tremeur/Drehmorus.
Il a une résidence à 3 stades au sud d’Antellum (Lantel) qu’il donne à Goeznou (Goeznovius).
Le père de Saint Hervé, le barde Hoarvian regagnant sa patrie, la Bretagne insulaire, quitte la cour de Childebert avec des lettres royales chargeant Conomor, qualifié de prefectus regis, de lui faire traverser la Manche (entre 511 et 558), ce qui doit signifier que la traversée depuis la Normandie, pourtant aux mains de Childebert, est trop dangereuse.
Identifié avec Marc ap Meirchion dans la tradition galloise. Sa sœur dans les histoires tardives est Blanchefleur (Blodwenn, Bleuzwenn)
Certains proposent de l’identifier (sous le nom de Marcus Aurelius Conomorus) à l’ « Aurelius Caninus » de Gildas (DBEV) – l’autre candidat principal étant Cyngen Glodrydd de Powys. Dans ce cas, il est un « lion qui n’est qu’un chien », ce qui est en lien avec le « chien de l’immonde lionne » dont Gildas qualifie le Roi de la Domnonée voisine. Il est qualifié de parricide, fornication, adultère, et menacé de finir tout seul, ses pères et ses frères étant morts jeunes.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 08 Jan 2015, 20:11 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Bonsoir,

La notice, de par son caractère synthétique, est toujours un exercice difficile.

Voici quelques suggestions qui pourraient s'avérer pertinentes.

Sur la forme, plutôt que "on lui connait au moins deux épouses...", préférer la formule "la tradition hagiographique bretonne lui donne au moins deux épouses...". Par ailleurs, plutôt que "il est qualifié de parricide, fornication, adultère", préférer "il est accusé de parricides, fornications, adultères" (dans le texte latin, ces crimes sont mentionnés au pluriel : parricidiorum fornicationum adulteriorumque). En outre, la formulation "menacé de finir tout seul, ses pères et ses frères étant morts jeunes" est ambigüe : le texte latin est plus complexe qui d'abord recommande à Aurelius Caninus de se souvenir de la vaine imagination de ses pères et de ses frères, ainsi que de leur mort prématurée (recordare patrum fratrumque tuorum supervacuam fantasiam, juvenilem immaturamque mortem), avant de le menacer d'une destinée similaire.

Sur le fond, il convient d'introduire la mention d'un comte Chonomor par Grégoire de Tours que cet auteur présente comme un allié du comte Macliau en butte à la vindicte de son frère (Dix livres d’histoire, liv. IV, chap. 4 : At ille [Macliavus], cum se evadere non posse videret, post alium comitem regiones illius fugit, nomine Chonomorem. His cum sentiret persecutores ejus adpropinquare, sub terra eum in loculo abscondit, componens desuper ex more tumulum, parvumque ei spiraculum reservans, unde halitum resumere possit. Advenientibus autem persecutoribus ejus, dixerunt: 'Ecce! hic Macliavus mortuus atque sepultus jacet'. Quod illi audientes atque gaudentes et super tumulum illum bibentes, renuntiaverunt fratri eum mortuum esse).

Cordialement.

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 08 Jan 2015, 22:32 
Hors-ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008, 11:51
Messages: 195
Merci beaucoup o'


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Particularismes guerriers chez les Bretons
Nouveau messagePublié: 12 Jan 2015, 15:36 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Nov 2008, 10:52
Messages: 295
Bonjour,

Je profite des derniers échanges sur ce fil de discussion pour rappeler un point sans doute bien connu des membres de ce forum, mais qui, curieusement, n'a, semble-t-il, fait l'objet d'aucun signalement ici même : parmi les personnages de l'Antiquité tardive qui, en (Grande-)Bretagne, ont porté le nom Aurelius, on trouve un certain Ursicinus, dont le nom, attesté par l'épigraphie du trésor de Hoxne, est peut-être à mettre en rapport avec l'étymologie de celui d'Arthur.

Sur le système des tria nomina et son application aux Marci Aurelii brito-romains, voir ici.

Par ailleurs, je signale le projet Classis Britannica à l'adresse :
http://www.classis-britannica.co.uk/sml/index.htm

Cordialement

_________________
André-Yves Bourgès
www.hagio-historiographie-medievale.org


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 75 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr
Thème 3myl_sable réalisé par SGo