Nous sommes actuellement le 08 Aoû 2020, 20:24

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 8  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 19 Nov 2008, 12:33 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Sep 2008, 14:05
Messages: 210
Damianus, tes descriptions des couleurs sont un vrai bonheur pour le pôv' daltonien que je suis! je pourrai ainsi plus facilement me faire un costume qui tienne la route!

Ceci dit, j'ai visité la Villa de Casale vers 1992 au cours d'un petit périple sicilien " archéo et volcans" et j'avais acheté un bouquin sur place, affublé d'un texte totalement délirant, mais surtout accompagné de très belles photos. je vais encore voir si je peux compléter ta série de représentations. Je te laisserai le soin de faire le descriptif des couleurs... :mrgreen:

_________________
Illanua, potier-archéocéramiste

http://arscretariae-archeoceramique.blogspot.com/


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 19 Nov 2008, 20:54 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
C'est marrant que tu dises ca Illanua, car au bout de la cinquième tunique blanche, je me demandais si préciser encore ne relevait pas de l'obsession compulsive. Content de savoir que c'est util quand même... Si tu as d'autres clichés de bonne qualité, n'hésite pas à poster. Surtout si on peut distinguer les détails de costumes.

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 19 Nov 2008, 21:13 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Je termine au final avec la Piazza Armerina en vous montrant ces chasseurs formant un mur de leurs boucliers autour des fauves coincés par la battue organisée pour leur capture. Il s'agit evidemment d'un détail minuscule d'une scène très étendue. Les soldats forment un demi-cercle, une cage à son extrémité, ouverte et avec la dépouille d'un animal mort pour piéger les fauves. Pour obstruer toute voie de passage aux félins, les boucliers vous l'aurez remarqué, se chevauchent légèrement. Je suis allé il y a peu, visiter le "Parc aux félins", parc animalier en semi-liberté dédiés à toutes les espèces de félins connus au sud de Paris. Parmi les animaux que j'ai pu voir, des tigres dont une famile de tigres blancs, des lions, panthères et cougars... et j'ai pu assister à une petite chamaillerie entre deux Pumas/Cougars, visiblement agités traversant un grand enclos forestier à une vitesse incroyable (on n'avait que le temps de remarquer le feuillage vaciller à leur passage) avant d'offrir à notre vu une belle bagarre ou peut-être qu'un simple jeu entre deux jeunes... Bref, honnêtement ces hommes qui faisaient ce genre de chasse devaient avoir de l'estomac car nous sommes peu de choses face à ces animaux!!!

Je ne sais pas du tout pourquoi ils portent des couronnes de lauriers. Si quelqu'un a une idée, je suis preneur.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 20 Nov 2008, 12:12 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Nous quittons la Piazza Armerina mais nous restons en Sicile du coté de la Villa Del Tellaro qui nous offre de belles mosaiques susceptibles de nous interpeller. Les mosaiques de la Villa Del Tellaro sont soit disant contemporaine de celles de la Piazza Armerina, donc autour de la fin IIIe-début IVe siècle. Malgré tout, des éléments ayant attiré mon attention me ferait plutôt penser à une datation plus tardive de ces mosaiques, vers la fin du IVe siècle voire du début du Ve siècle.

Les vestiges de la Villa Del Tellaro se compose d'une grande mosaique de sol surle thème de la chasse. De belle facture, mais très endommagée, elle est artistiquement quelque peu inférieure à la Piazza Armerina. Toutefois la structure narrative de cette mosaique est très bien conçue. Nous y voyons, une armée en marche avec train de bagage, chevaux de rechange, fantassins armés à la légère et en colonne de marche. Des officiers observent la manoeuvre tandis que des hommes s'emploient à la chasse de divers animaux à pieds ou à cheval.

L'autre partie subsistante, est un épisode de l'Iliade présentant des personnages de l'oeuvre d'Homère représentés à la mode tardive. Des rois, armurés et casqués sont aussi parfaitement analysables.

Vue générale de la mosaique de la chasse de la Villa Del Tellaro. Au sommet nous voyons les soldats en colonne de marche portant de grand boucliers ovales rouges...

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 20 Nov 2008, 12:35 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Détail de la scène de Chasse: Des chevaux en attente d'utilisation ou au repos attachés à des troncs d'arbres. Observez l'harnachement des chevaux en tous points identiques à ceux du Haut-Empire. Voyez la couleur aussi. Les sangles comme les couvertures de selles et les rènes sont rouges à l'image des chevaux de la Piazza Armerina. Nous pouvons voir encore un personnage sur l'extrême gauche. Il porte une tunique rouge avec clavi, orbiculi et galons bleus-foncés. A noter un détail vestimentaire peu commun comme bon nombre de ceux de la Villa Del Tellaro. Un sagum blanc bordé d'un liséré en crénau bleu foncé.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 20 Nov 2008, 12:54 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Sous la colonne de marche de l'armée apparait le train de bagage, les impedimenta de l'armée traversant le courant d'un fleuve ou d'une rivière. Au dessus galopent des cavaliers. La composition de cette scène est très vivante. Un serviteur barbe longue en tunique blanche toute simple et sans décoration tire un des charriots attelé à une paires de boeufs, un chien les accompagne. Un autre personnage pousse la chariot ou tente de dégager la roue du véhicule. Il porte une tunique écrue sans orbiculi ni clavi mais avec des galons de manche et une fine décoration du col de la tunique, de couleur rouge-orangé. Un des deux cavaliers démonté (coupé par l'image en haut à gauche...) porte une tunique blanche sans orbiculi mais avec des galons de manche bleus-foncés. Des braies moulantes vertes-foncées et un large ceinturon de couleur rouge. Le cavalier monté, lui aussi coupé par l'image (en haut à droite...) porte des braies moulantes blanches -nouveauté- et des campagi, particulièrement identifiables, de couleur noir - autre nouveauté -

Des armes, boucliers ovales et Hastae figurent à l'intérieur du chariot.

Image

Gros plan sur le cavalier: Sagum rouge, tunique écrue, galons, orbiculi, clavi bleus-foncés, braies moulantes blanches, campagi noirs (le ceinturon n'est pas visible...)

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 20 Nov 2008, 16:02 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Un trio de soldats ou d'officiers juste à coté du serviteur du chariot. Le personnage du milieu est très certainement un officier de par le fustis qu'il tient dans la main. Aucun de ces soldats ne portent de bonnets pannoniens. Leurs représentations contrastent avec ceux de la piazza Armerina. La coupe de cheveux est aussi plus longue. Du coté vestimentaire, pas mal de points intéressants. Tous possèdent des orbiculi et des clavi décorés, rouges, cerclés de noir ou de bleu foncé avec des points blancs au centre. Les tuniques sont blanches. Les personnages de droite et du milieu portent un large cingulum rouge, des raidisseurs à hélices dorés peuvent être reconnus. Celui de gauche porte des braies moulantes vertes tandis que les deux autres portent des brais moulantes de couleur blanche. Ils chaussent tous des campagi claires, en tout cas ton sur ton avec les braies. La décoration des Sagum est aussi remarquable. Deux sagum rouges et un blanc ornés sur leurs extrémités d'une large bande décorative bleu-foncé traversé de fines frises blanches dont le centre forme une série de Svastika continues...

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 20 Nov 2008, 16:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Un fauve assaille un soldat, celui-ci acculé tire son épée et se protège de son bouclier lenticulaire rouge. La précision des détails est remarquable. La proportion du bouclier mais surtout la poignée de l'épée de "style latin", du moins dans la continuité des pommeaux et poignées d'épées antérieures. La poignée est blanche signifiant une matière comme l'ivoire ou l'os attestés par l'archéologie (ex le plus connu: la spatha de Cologne...) Sa tunique est blanche avec des décorations peu distinctes mais de couleur rouge. Le sagum est simple et rouge, la fibule discoïdale. Son ceinturon (rouge...) est très large. Originalité; Il me semble, bien que l'image ne soit pas d'excellente qualité, que ce chasseur porte des braies plus laches que ses camarades, voir même des braies non moulantes de couleure verte. Ses chaussures semblent elles-aussi trancher avec les campagi que nous avons vu jusqu'à maintenant. Il s'agirait ici de chaussures montantes, des bottines, des calcei, peut-être même des bottes marron mais avec la pointe ouverte. Le plus étonnant reste le visage du soldat. Celui-ci porte les cheveux longs et une barbe très longue qui se démarque des représentations classiques de soldats n'apparaissant jamais aussi "négligés". Si la barbe est connue des soldats, elle est courte, ou taillée. Les cheveux longs dans la garde impériale est courante mais pour les soldats classiquement identifiés comme d'origine germanique. Ce soldat pourtant habillé à la romaine ne pourrait-il pas être un germain? C'est un raccourci un peu rapide mais la représentation de tels soldats est rarissime.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 22 Nov 2008, 19:30 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Petit à petit nous nous orientons vers le descriptif du soldat armé, puis lentement mais surement vers le soldat armuré. Pour commencer, classique des classiques; Le fantassin des catacombes de la Via Maria à Syracuse en Sicile (IVe siècle...) Ce soldat portant une tunique rouge possède des décorations bleues ou même pourpres unique en leur genre et ne semblent pas connaitre d'équivalent, surtout au niveau des bandes qui convergent en pointes sur le devant de la tunique. Le casque est célébre pour sa ressemblance avec le casque d'Intercisa IV conservé jusqu'à nous. Il est normalement composé de paragnathides et d'un couvre-nuque et apparait en fer.

viewtopic.php?f=64&t=338

Ce type de casque archéologiquement attesté figure aussi sur plusieurs représentations mais jamais aussi bien que sur celle-ci. La haute crête métallique qui caractérise l'objet est encore tout récemment validé par l'exposition de Mayence sur l'étude des casques de Koblenz (2008).

viewtopic.php?f=64&t=327

Les yeux apotropaiques à vocation prophylactique sont aussi typiques et connaissent une longue histoire de la Grèce ancienne jusqu'à nos jours en Turquie, où l'oeil fait figure de talisman et de porte bonheur. Sur toutes les représentations, l'intérieur des yeux apparait toujours de couleur noir. Il est donc possible que l'intérieur des yeux soit peint.

Le soldat est armé d'une lance (Hasta) dessinée grossièrement et d'un grand bouclier Oval. Les symbols de couleurs jaune sur fond blanc sont à rapprocher avec ceux des épisèmes d'Auxiliaires Palatins des boucliers de la Notitia Dignitatum, sans toutefois correspondre exactement.

-Le soldat de la Via Maria:

Image

-Très belle fresque de la Personification divine de la ville de Rome IVe siècle (Musée nationale Palazzo Massimo alle terme) Le casque de la déesse est reconnaissable à la séparation des calottes par la bande rivetée sur l'axe perpendiculaire, figurant une petite crête en relief commun à la famille des casques Augst-Intercisa et a rapprocher de cette série. Ce casque doré est pourvu lui aussi de yeux apotropaiques.

Image

-Graphiti ou léger relief d'une stèle funéraire d'un membre des "Protectores" retrouvée à Aquilée début IVe. (les protecteurs sont soit selon les cas un titre honorifique, soit le nom d'une des deux deux gardes impériales de l'époque tardive...) Le soldat porte une cuirasse musclée (Thorax) simulée par le dessin des muscles, un sagum, un baudrier, un ceinturon, une lance, un grand bouclier ovale, et un casque à grande crête de type Intercisa IV dont on devine les yeux apotropaiques sur sa face.

Image

-Personnification d'une déesse que je n'ai pas réussi à identifier, présente sur une mosaique à Sbeitla en Tunisie IIIe-IVe siècle. La déesse porte un casque doré conventionnel et grécisant de style Pseudo-Attique (non attesté archéologiquement) mais encore orné de yeux apotropaiques noirs.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 22 Nov 2008, 20:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Voici encore une scène des superbes mosaiques de l'Eglise Sainte Marie Majeure à Rome. Début du Ve siècle. Ces fantassins équipés à la légère portent des casques à larges crêtes soit métalliques soit à panaches de couleurs (bleu et rouge) qu'on pourrait qualifier de Pseudo-Attique de par le large frontal qui signe souvent ce type de casque, et qui relève de la convention artistique plus que de la réalité factuelle. La comparaison s'arrête là, car nous voyons distinctement en noir apparaitre la séparation d'une bande rivetant les deux parties de calotte des casques en accord avec les modes de fabrication de l'époque tardive depuis la fin du IIIe siècle. Avec ce détail s'ajoute encore sur tous les casques visibles le tracé noir des yeux apotropaiques qui renvoit sans aucun doute possible aux casques de type Intercisa.

C'est tout le problème des mosaiques de l'Eglise Sainte Marie Majeure réalisée sur des canons principalement héllénistiques emprunts de références archaisantes. Toutefois, il transparait comme sur cette scène des variantes contemporaines des équipements et des vêtements des IVe et Ve siècle. C'est à nous d'y être attentifs.

Le thème des mosaiques est biblique mais traité selon la mode tardive. Le soldat du centre porte une simple tunique rouge, des braies blanches et des guêtres de couleure bleue. Nous verrons plus loin que guêtres et bandes molletières sont les accessoires qui se disputent le plus la protection des jambes pour notre époque. Il sera possible de proposer plusieurs interprétations. Les chaussures sont elles une version possible de Caligae tardives. Les "sagum" que nous voyons sont bleu, bleu-ciel et vert pour les soldats. Le soldat du centre simple mais original représente le visuel véritablement idéal pour se constituer un premier costume "archéo-compatible" à enrichir par la suite...

Le Roi (Hérode?) sur son trône est plus richement habillé. Il porte le diadème blanc symbole héllénistique de la royauté, un paludamentum (version XXL du sagum propreaux généraux de la République et aux empereurs) bleu ou pourpre, orné d'un tablion (grand carré sur la face du manteau qui remplace les grand orbiculi à la fin du IVe siècle...) décoré de fil d'or, une cuirasse dont les petites vaguelettes au niveau de la taille pourrait indiquer une cuirasse d'écaille de bronze "doré". Les ptèruges distribuées par des épaulettes (mode typique de l'époque tardive...) sont blanches bordées aux extrémités de rouge. sa tunique est rouge et s'accompagne de galons verts et perlés aux manches. Il porte encore des caligae et des hautes chaussettes blanches retroussées.

Les soldats sont armés de lances (Hasta).

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 23 Nov 2008, 17:18 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Une autre version du fantassin tardif dans son "plus simple appareil" peut-être envisagé d'après les mosaiques de la basilique Saint Apolinaire de Ravenne daté cette fois du milieu du VIe siècle. La scène nous relate l'épisode célébre des évangiles du baiser de Juda (le christ est en toge poupre et or, auréolé...) Les soldats venus arrêter Jesus sont habillés à la mode de l'époque. En tunique rouge sans aucune décoration pour le personnage portant la main sur Juda et armé d'une spatha (épée), bleu pour le second soldat visible (la présence des autres est symbolisé par les lances qui pointent au dessus de la foule). Le fin baudrier du soldat en rouge est noir et son ceinturon également. En revanche, nous pouvons deviner des ferrures dorées qui ornent ce ceinturon sans en distinguer la forme exacte. L'Apôtre Pierre si mes souvenir son bons, est le seul prêt à défendre son maitre (les apôtres sont habillés en sénateurs romains) Il tient une épée dans son fourreau. la garde droite et la poignée sont dorés ce qui est assez commun sur les épées de belles factures du Ve-VIe siècle (plaquages et dorures diverses sont aussi connues sur les enregistrements archéologiques de ce type d'armes). la bouterolle en forme de pelte est aussi reconnaissable. Le corps du fourreau est noir. On peut encore voir le système d'attache du fourreau mais je ne reconnais pas particulièrement un pontet de fixation. Les soldats ont les jambes nues mais portent des chaussettes montantes par dessous leurs Caligae. Encore une bonne source d'inspiration pour une première reconstitution vestimentaire.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 23 Nov 2008, 18:12 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Allons du coté des soldats armurés. Les "armati" en latin selon Sylvain Janniard, porteur de la "Gravis Armatura" opposée à la "Levis Armatura" des fantassins légers.

Pour commencer Voici une autre célébre peinture naïve représentant pourtant avec exactitude un fantassin lourd typique des fin IIIe-début Ve siècle. C'est un détail des catacombes de la Via Latina à Rome, IVe siècle. Ce petit personnage est à lui-seul un archétype. Il est habillé d'une tunique rouge bordé de blanc et d'un sagum rouge. Ses braies sont semble t'il elles aussi rouge, mais rien n'est moins sûr. Il a peut-être aussi les jambes nues... Ses chaussures ne sont pas identifiables. A priori, son ceinturon et son baudrier est de couleur banche. Son fourreau est rouge avec une bouterolle à peine remarquable. Son casque en fer est par contre et sans aucun doute possible un modèle Intercisa IV à grande crête métallique. Il possède encore un bouclier ovale incurvé et deux javelots au coté gauche (spiculum?). Il brandit sa spatha et est protégé d'une Lorica Amata, une cotte de maille coupe longue (elle tombe jusqu'aux genoux) et à manche longues. Elle est repérable à la couleur grisâtre et aux petits points qui constellent le dessin et qui shématise les anneaux de la cotte de maille...

Image

-Un fantassin léger (Scutatus) représenté en bas à droite sur la belle plaque-boucle de Landifay visible au Musée d'archéologie départemental de Laon. IVe-Ve siècle. En fine gravure, nous voyons un personnage portant une tunique décorée de galons aux manches d'orbiculi d'épaules et d'un sagum. Il tient une lance (Hasta) dans la main et porte sur la tête un casque de type Intercisa IV reconnaissable à sa crête et à son couvre-nuque...

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 24 Nov 2008, 13:37 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 08:44
Messages: 128
Oui très interessant.
Et dernier détail côté féminin, sur la boucle: le port d'un kaftan.

_________________
Image Goths mit Huns


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 24 Nov 2008, 19:08 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Oui c'est vrai, ça pourrait bien faire penser à ce vêtement. Du coup, je n'y verrai plus un couple comme je le pensais au départ, mais je ne sais quel peuple symbolisé et soumit sous la garde d'un soldat romain selon la formule allégorique classique. La boucle pourrait donc être du fin IVe-Ve siècle.

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Apparence du soldat dans l'iconographie Tardive.
Nouveau messagePublié: 26 Nov 2008, 11:59 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 2008, 19:30
Messages: 2747
Localisation: Laigneville
Revenons en aux soldats armurés avec ce groupe de personnages tirés de la mosaique des "Douze travaux d'Hercule" de la Piazza Amérina. Ces soldats, les seul armati de tous les ensembles décoratifs de la Villa sont eux aussi représentatifs de leur époque. Ils s'insèrent dans une scène complexe montrant toutes les épreuves et ennemis vaincus par Hercule. Parmi eux ces trois soldats. On peut émettre des hypothèses sur leur identité mais seul le descriptif attire ici mon attention.

Les trois soldats portent une tunique rouge bordée de blanc, les jambes nues, des chaussettes hautes et des espèces de Caligae. Leur armement défensif se compose d'un bouclier lenticulaire rouge sans épisème et d'une cotte d'écaille en fer, coupe longue (Lorica Squamata) s'arrêtant mi-cuisse ou un peu plus bas et des manches mi-longues.

Il faut bien savoir et retenir que la très grande majorité des cuirasses représentées à notre époque, IVe-Ve siècle, ne sont pas les cottes de maille (lorica hamata) comme il peut être parfois dit à tort, ou comme on voit trop reconstitué sans doute par facilité. Les cuirasses les plus représentées, si on met de coté le cas particulier du Thorax, c'est la cotte d'écaille. Quelle que soit sa coupe comme nous le verrons ou la matière apparente. Cette fréquence est le signe de deux constats possibles. D'abord et sans doute une facilité d'exécution pour les artisans travaillant sur les mosaiques et les reliefs à contrario de la cotte de maille. Un facteur à ne pas négliger, mais aussi un indicateur de popularité de cette cuirasse pour l'armée tardive!

Un ceinturon rouge accessoirise l'équipement, porté qu'il est par dessus la cuirasse. De même le ceinturon par dessus la cuirasse n'est pas non plus systématique pour le IVe et Ve siècle.

Les casques sont aussi intéressants dans les informations complémentaires quils nous donnent à voir. Ils sont, en faisant abstraction du renfort frontal à la pseudo-attique, des modèles à rapprocher des casques à grandes crêtes métallique. Les paragnathides ne sont pas attachées et les jugulaires pendent. Nous voyons que les liens sont de couleur rouge. Les casques sont en fer pour le soldat du milieu, doré pour le soldat de droite et... en fer et "doré" pour le personnage de gauche.

En effet, les paragnathides et le renfort attique apparaissent en fer tandis que la bombe et la crête sont dorées. Nous savons par d'autres représentations comme l'armée en marche des fresques de la synagogue de Doura- Europos, que les soldats peuvent porter casques en fer ou "dorés" indistinctement sans que nous repérions pourautant les soldats des officiers. Les casques dorés sont même très fréquents. Des plaquages en matériaux précieux, des dorures ou le bronze peut faire office de revêtement. Ici, nous avons les deux.

Il n'est pas impossible comme pour les siècles passés, que les romains jouent sur le contraste des matières ou des couleurs avec leurs équipments. Dans le cas présent, un casque en bronze pourrait être étammé, ou argenté, ou décoré par d'autres techniques, dans le but d'enrichir un casque de confection somme toute assez simple. C'est une hypothèse.

En tout cas cette réprésentation de la Piazza Armérina est très belle:

-Les trois soldats de la mosaique de sol resitués dans leur contexte auprès de l'Hydre de Lerne, des chevaux des écuries d'Augias, du Lion de Némée (en Bas...)

Image

-Gros plan sur les trois soldats en cotte d'écailles.

Image

_________________
https://www.facebook.com/LesHerculiani

Damianus/Damien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 8  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Sauter vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr
Thème 3myl_sable réalisé par SGo