Les moules pour le coulage de bronze






Retour au Sommaire

Retour a l'atelier du bricoleur

Les moules


la fabrication des moules pour la technique de la cire perdu.

Après quelques essais (enfin) concluant pour la fabrication des moules, je peux enfin afficher la recette:
La réalisation se fait en deux temps:
- La barbotine: première couche pour imprégner les détails constitué d'argile dilué dans de l'eau
afin de faciliter le mélange avec de la poudre de charbon (fond de sac de barbecue).
J'ai un peu fait au pifomètre le mélange (environs 2/3 argile et 1/3 charbon, à vue de nez).
- La poté: 40% argile, 60% de sable fin en poids et l'équivalent de 50% en volume de filasse de lin coupé fin.
(Argile que je laisse tremper dans l'eau environs 48 heure; c'est plus facile à mélanger)

Attendre le séchage de la première couche avant de mettre la potée (une couche de 1cm environs ou plus).

Après quelques jours de séchage, direction four de la cuisine à 200°C pour le décirage
et le précuit (attendre que sa Dame soit au travail)
Ne pas oublier de mettre un récipient sous les moules pour récuperer la cire.


Voilà, mais c'est pas fini car ensuite c'est le four dehors.
Lors de la fonte du bronze entre des briques réfractaire (3 francs pièce),
j'ai rajouter une autre chambre attenant à la chambre de fusion alimenté au propane (pratique mais pas Antique).
Yapuka attendre la monté en température et à verser dans le moule .
Mais attention aux échanges thermiques important qui refroidissent
le creuset à vitesse grand V et fait rater le coulage.
Ne pas oublier de chauffer la pince du creuset au préalable afin de minimiser les échanges thermiques.


Le texte sera amené à s'améliorer sur le plan technique après d'autres essais, et paufiner sur certains détails
comme les events, l'épaisseurs des moules.... .



Les étapes Photo lors de la prochaine fournée.

En attente

Détail du moule après une coulée







Retour a l'atelier du bricoleur